Comment surmonter les troubles émotionnelles ?

Pour nous aider à toujours garder espoir et aussi pour nous empêcher de dire que l’on ne supporte plus la vie ou que l’on a marre de vivre, il est important de savoir se recentrer. En effet, les conséquences de la routine quotidienne, ajoutées à aux différents problèmes et aux réactions émotionnelles incontrôlables constituent tous des facteurs d’instabilité et de blocage pour l’épanouissement et pour le développement personnel d’un individu.

Les différentes sensations incontrôlables

Les principales sensations indésirées et incontrôlables qui surviennent souvent en nous sont : les phobies, la jalousie, la timidité, les angoisses, la procrastination, les stress, le syndrome de l’imposteur, les peurs, les blessures émotionnelles et les paniques.

Cependant, il y a lieu de noter que les phobies diffèrent d’une personne à une autre : il y a ceux qui ont peur des cafards, il y a ceux qui ont peur des araignées et il y a ceux qui ont peur des lézards. Quant aux blessures émotionnelles, elles peuvent résulter : d’un abandon, d’un rejet, d’une injustice, d’une trahison ou d’une humiliation. Il en va de même pour la peur, il y a des situations qui donnent des frayeurs à certaines personnes mais qui n’inquiètent pas le reste, comme la peur : de parler en public, de la mort, de ne pas réussir, de prendre les choses en main, d’être responsable de quelque chose, de ne pas être à la hauteur ou encore de décevoir les autres.

Comment réaliser une séance de libération émotionnelle ?

La solution à tous ces soucis est de prendre conscience de la situation et de s’accorder du temps pour se libérer. Il y a lieu donc de faire une séance de thérapie pendant laquelle on essaie de surmonter nos peurs et nos limites.

Il est d’ailleurs conseillé de réaliser cette séance juste après que les sensations désagréables apparaissent. Et pour ce faire, il faut commencer par des exercices de respiration et par une petite méditation. Ensuite, on se met face à la situation déclencheuse de mauvaises émotions pour l’observer et le décrire. La séance prend fin une fois que l’on revient à l’état normal.

C’est d’ailleurs ce qui est détaillé sur internet, comme sur le nerti.fr par exemple.