L’entrepreneur de 2017 est un homme âgé de 36 ans

L’année 2017 a été plutôt positive en matière de création d’entreprises avec une progression de 7 % par rapport à 2016, et plus de 590 000 nouvelles entreprises. Bien sûr, il ne faut pas oublier qu’après 5 ans, environ la moitié des entreprises créées ont disparu, mais ces chiffres restent significatifs d’un secteur économique en bonne santé. Selon l’Insee, on constate que l’âge moyen des créateurs d’entreprises a encore diminué, preuve que les jeunes sont de plus en plus enclins à créer leur propre entreprise. La part de femmes stagne, comme c’est le cas depuis 2 ans.

Une moyenne qui continue de baisser

En 2015, l’âge moyen du créateur d’entreprise était de 38 ans. Deux années plus tard, cet âge a diminué de 2 ans. Déjà en 2016, il était passé de 38 ans à 37 ans. En 2017, l’âge moyen perd encore une année pour atteindre 36 ans.

Au niveau de l’âge moyen, c’est le secteur des transports et de l’entreposage qui remporte la palme de la jeunesse avec une moyenne d’âge de 28 ans pour les nouveaux créateurs. À l’opposé on retrouve le secteur des activités administratives et de soutien, les activités immobilières, et la construction, dont la moyenne d’âge est de 39 ans.

De plus, comme le souligne ICD, les moins de 30 ans qui représentaient 35 % des créateurs d’entreprise en 2016 représentent désormais 37 %. Dans certains secteurs, et plus précisément dans les activités de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, cette catégorie d’âge représente même la moitié des créateurs d’entreprise.

À noter que les micro-entrepreneurs ont majoritairement (51 %) moins de 30 ans.

Une proportion de femmes qui stagne

Entre 1987 et 2015, la part de femmes parmi les créateurs d’entreprises n’a cessé d’augmenter, passant de 29 % à environ 40 %. Cependant, depuis 2015, ce nombre stagne et en 2017, sur 10 créateurs d’entreprises, 4 étaient des femmes.

Ces dernières se tournent davantage vers les secteurs de la santé humaine et l’action sociale (73 % des créateurs sont des femmes) et les autres services aux ménages (69 %). À l’inverse, les hommes sont omniprésents dans la construction (98 %) ainsi que les transports et l’entreposage (94 %) et majoritairement plus nombreux dans le secteur de l’information e la communication (77%).