Les grands principes de la pédagogie Montessori

L’éducation impliquerait un développement aussi bien au niveau physique, social que spirituel, selon Marie Montessori. Cette dernière aurait apporté une nouvelle vision de l’enfant dans la société, qu’on ne connaissait pas avant. Et ce, grâce à sa philosophie visant à favoriser l’autonomie et la prise de responsabilité des tout-petits. 

Qui est Marie Montessori ?

Figure emblématique de l’éducation actuelle, Marie Montessori est reconnue pour être la première femme diplômée en médecine. Selon elle, la liberté serait la plus grande source d’apprentissage d’un enfant. Ce dernier a alors la capacité de comprendre petit à petit tout ce qui l’entoure et de construire sa personnalité avec ce que l’environnement lui offre. Dans les écoles Montessori, l’environnement matériel a été préalablement conçu et préparé pour chaque étape du développement. Les tout-petits seront ainsi plus autonomes d’autant plus qu’ils sont libres dans le choix de leurs activités.

La biographie de Marie Montessori énoncerait qu’elle se serait d’abord concentrée sur les enfants présentant des retards mentaux avant d’approfondir ses études sur l’éducation en elle-même. C’est de cette manière qu’elle comprit la place importante qu’occupent l’environnement et la liberté.

Les rôles d’un éducateur

Selon la pédagogie Montessori (voir plus sur https://decouvrir-montessori.com), un éducateur a le devoir de guider et non de dresser l’enfant dans son éducation. Bien qu’il soit tenu d’enseigner les enfants, sa présence ne doit pas être ressentie comme étant une gêne, mais plutôt plus comme un observateur aimable. Il ne doit surtout pas agir, critiquer ou imposer ses opinions puisque ses principales missions sont de se plier à la personnalité et de suivre le rythme propre à chaque élève. Après une phase d’observation, le responsable propose ensuite des activités adéquates tout en veillant à répondre les réels besoins du tout-petit. 

Parallèlement, il est recommandé de respecter les temps de repos d’un enfant et de ne pas le contraindre à s’adonner à une autre activité. Enfin, l’éducateur doit traiter le petit avec politesse et respect. Ce dernier point sera essentiel pour que l’élève puisse avoir de l’estime pour lui-même. Cela est déterminant pour atteindre le but ultime de la pédagogie Montessori à savoir responsabiliser les enfants dès leur jeune âge. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *