Investir en Europe grâce aux SCPI, les choses à savoir

Les investissements immobiliers ont tendance à bien se comporter lorsque les économies sont solides et à faiblir en période de ralentissement économique. Alors que l’économie de la zone euro devrait croître à un taux annuel d’environ 1,6% cette année et l’année prochaine, et avec l’incertitude politique dans la région, quel est l’attrait de l’immobilier européen ?

Ce qu’il faut faire pour obtenir de bons rendements

Les investisseurs avertis doivent se tourner vers les marchés de l’immobilier commercial individuel s’ils veulent générer de bons rendements. En plus des capitales européennes, il existe d’autres centres urbains et régionaux florissants comme Francfort qui a une industrie des services financiers prospère et abrite la Banque centrale européenne, sans oublier Biarritz, un centre important pour le sud-ouest de la France, une région prospère qui pourrait offrir de bonnes perspectives d’investissement.

Plusieurs des villes les plus dynamiques d’Europe se développent à un rythme nettement plus rapide que les pays dans lesquels elles se trouvent. De 2016 à 2021, la croissance du PIB de Berlin devrait être supérieure d’environ 50% à celle de l’Allemagne (à l’exclusion de sa capitale), La même disparité est vraie pour d’autres grandes villes comme Amsterdam, Madrid et Milan.

La demande de propriété dans ces villes en croissance est soutenue par des tendances à plus long terme qui comprennent l’urbanisation, l’investissement dans de meilleures infrastructures et installations, et les contraintes d’approvisionnement. L’émergence de villes individuelles en tant que hub high-tech pour les grandes entreprises technologiques et les start-ups dynamiques s’avère être une bonne nouvelle pour les propriétaires et les promoteurs immobiliers.

La pénurie d’espaces de bureaux de bonne qualité dans les principales villes européennes est également un facteur de la valeur locative et immobilière des bureaux. Les taux d’inoccupation, une mesure des logements locatifs inoccupés, ont diminué au cours des dernières années, en particulier à la fin du marché haut de gamme, alors que les loyers des bureaux dans les villes européennes ont augmenté depuis 2009.

Comparez les rendements immobiliers avec le rendement des obligations d’État, et vous remarquerez une différence marquée: les rendements des obligations de premier ordre dans la zone euro devraient être supérieurs à ceux des emprunts publics à 10 ans à moyen terme. Pendant ce temps, malgré la croissance des achats en ligne, les détaillants sont prêts à payer plus cher pour faire en sorte que leurs magasins phares améliorent leur marque dans les zones haut de gamme.

Comment le Brexit peut-il faire bénéficier à la propriété commerciale européenne

La décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne pourrait également s’avérer bénéfique pour les marchés immobiliers européens. HSBC et UBS font partie des banques mondiales qui planifient de délocaliser des emplois de la City de Londres vers des centres financiers européens tels que Francfort en fonction de l’avancement des négociations, entraînant potentiellement un afflux de travailleurs des services financiers dans ces villes.

Les principaux marchés immobiliers européens bénéficient également de la perception des investisseurs qu’ils sont moins risqués que le marché britannique après le Brexit. L’Allemagne est perçue comme un marché «refuge» attrayant pour les investisseurs averses au risque, même si cela signifie accepter des rendements plus faibles. Les volumes d’investissement allemands ont dépassé les volumes britanniques, bien que l’incertitude politique entourant les élections fédérales allemandes plus tard cette année puisse ralentir l’activité.

Pour d’autres informations, vous pourrez vous rendre sur http://scpi-europe.com/ afin de connaître les meilleures villes pour ce genre d’investissement.