Guide pratique sur la défiscalisation Pinel pour les débutants

L’imposition consiste à soumettre une personne physique à une taxe ou un impôt. Toutefois, ces contributions peuvent connaître un rabais fiscal en échange d’un placement dans l’immobilier. Pour profiter de ces attirants avantages, les investisseurs doivent choisir des dispositifs légaux relatifs à la défiscalisation. À titre d’information, le secteur immobilier est fortement concurrencé par l’assurance-vie en matière d’investissement en France.

Les avantages d’un investissement en Pinel

La loi Pinel a pour objectif de contribuer à la construction de nouveaux logements qui serviront à la location. De plus en plus de Français l’adoptent en raison de ses considérables avantages. Faire un placement avec ce dispositif donne l’opportunité de faire une acquisition d’un bien immobilier.

Il permet de recevoir régulièrement des revenus grâce aux loyers. Il donne également l’opportunité d’avoir un rabais.
En effet, les investisseurs pourront bénéficier d’une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21 % sur 6, 9 ou 12 ans. Si vous investissez pour un logement de 300 000 euros, vous cumulez des économies de 63 000 euros maximum. L’engagement locatif va sur une durée de 12 ans.

De plus, les épargnants pourront préparer leurs retraites avec les sommes perçues par la location. Ils pourront aussi revendre leur bien.

Les conditions d’éligibilité

La défiscalisation Pinel repose sur les caractéristiques fondamentales de la loi Duflot. Par contre, elle a apporté quelques modifications en rendant plus souples les conditions d’éligibilité au placement.

Cette rectification se porte sur la diminution de la durée d’engagement de location obligatoire de 9 ans à 6 ans. Elle autorise aussi la location à un ascendant ou descendant du bailleur.

Afin de jouir du rabais d’impôt de la défiscalisation Pinel, certaines conditions doivent être respectées :

  • Le logement doit être neuf ou vendu en l’état futur d’achèvement ou rénové
  • Le logement est non meublé et est utilisé à titre locatif
  • Le logement répond aux normes thermiques et aux performances énergétiques en vigueur
  • Le bailleur a l’obligation de respecter les plafonds de loyers déterminés par ce dispositif
  • Le logement doit être localisé dans les zones Pinel

Les zones Pinel

Les zones correspondant à la défiscalisation Pinel sont situées dans les endroits où le nombre de maisons est restreint tandis que la demande est forte. Ce système de zonage est centralisé sur les zones A bis, A et B1.

Par contre, la zone B2, elle n’est éligible que jusqu’à la date du 31 décembre 2018. Au-delà de cette échéance, son éligibilité pourra être dérogée par l’accord de la préfecture selon les cas. Quant à la zone C, elle n’est éligible que jusqu’à la date du 31 décembre 2017. La zone A Bis couvre Paris, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Yvelines, Val-d’Oise, Seine-Saint-Denis.

En ce qui concerne la zone A, elle regroupe Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes, Corse du Sud, Hérault, Ain, Haute-Savoie, Var, Essonne, etc. Par contre, les grandes agglomérations sont centralisées dans la zone B1. Quant à la zone B2, elle couvre les départements compris entre 50 000 à 250 000 habitants, hors la zone B1.