Acheter un terrain : isolé ou en lotissement ?

Enfin, c’est parti pour la construction de votre maison de rêve. Votre premier achat sera donc celui d’un terrain pour abriter votre construction. Cependant, parmi ceux à voir, il existe des terrains isolés comme des terrains présentés en lotissement. Quel est le meilleur choix ? Quels sont les avantages de chaque type de terrain ? Quelques éléments de réponse vous sont proposés à travers cet article pour vous aider à y voir plus clair.

Les terrains en lotissement

D’abord, quelques points à savoir concernant les terrains en lotissement. Issus d’une procédure de lotissement, ce sont des terrains faisant partie d’une seule et même parcelle obtenus grâce à la délimitation en plusieurs lots. Ils sont ensuite vendus séparément aux clients. Pour ce terrain à vendre, son premier point fort est donc qu’il est prêt à bâtir, c’est-à-dire constructible. De ce fait, un terrain en lotissement doit obligatoirement être borné et viabilisé : voierie et réseaux doivent y être raccordés ainsi que l’acte de bornage qui le délimite.

Le second point à considérer concerne le voisinage. Les terrains en lotissement permettent de se fondre dans le décor et d’avoir des vis-à-vis. Si vous aimez être entouré, c’est le choix parfait. Cela assure aussi d’avoir certains services à proximité comme un supermarché ou une épicerie pour vos achats courants.

En troisième lieu, les terrains à lotissements font déjà partie intégrante de la commune où ils se trouvent. Vous serez donc sur un terrain pour lequel vous aurez un permis de construire, moyennant l’application de certaines règles. Votre future maison doit par exemple parfaitement épouser les plans architecturaux de votre commune. C’est un travail de moins pour votre architecte qui aura une structure de base déjà établie. Et même pour vous, vous serez dans un endroit dont vous appréciez l’aspect général.

Les terrains isolés

Pour ce second choix, c’est tout le contraire des terrains en lotissement. Comme son nom l’indique, vous n’aurez donc aucun vis-à-vis. Votre terrain ne vient pas d’une division foncière : il n’a fait l’objet d’aucun morcellement par son propriétaire.

Le grand atout d’un terrain isolé est de vous assurer de construire votre petite maison toute tranquille, à votre guise sans l’entourage qui peut parfois gêner. Cependant, votre projet de construction doit considérer la viabilisation de votre terrain. Tout est ainsi à créer des raccordements à l’eau comme à l’électricité. Egalement, vous devez considérer que les terrains isolés sont souvent assez éloignés de tous les services. Souvent en dehors des villes, vous devez alors également budgétiser les déplacements que vous serez amené à faire dès que votre habitation est construite.

Enfin et pas des moindres, certains points importants doivent être impérativement vérifiés. Ainsi, avant de signer l’achat de votre terrain isolé, vous devez veiller à ce qu’il ne fasse pas partie d’un zonage de plan de préventions de risques naturels et technologiques. Les servitudes de votre terrain, qu’elles soient d’utilité publique ou privé doivent aussi faire l’objet de vérification stricte. Enfin, l’étude des sols est aussi primordiale pour anticiper les mauvaises surprises et y remédier avant le début de votre chantier.