Call center : Madagascar règne en maitre

Le call center prend de plus en plus de place à Madagascar. Les entreprises proposant ce service fleurissent dans le pays et sont actuellement innombrables. De plus, le métier semble intéresser bon nombres de jeunes Malagasy. Madagascar prédomine face à l’île Maurice et les pays du Maghreb où l’on trouve le plus de société œuvrant dans le call center.

Le call center c’est quoi ?

Un call center ou centre d’appel, en français, est une entreprise œuvrant dans l’externalisation des relations client. Une société de call center acquière une équipe de téléopérateurs. Dans leur métier, ces derniers assurent le lien entre une entreprise donnée et ses clients via des appels entrant et sortant. La mission du téléopérateur consiste à lancer des campagnes de prospections en vu d’obtenir des nouveaux clients, à faire des relances commerciales ou à mener des enquêtes de satisfactions clients avec les appels sortants. Ceux qui effectuent des appels sortants ont pour tâche de répondre aux questions des clients et de traiter leurs demandent. A Madagascar, les call center sont des prestataires des grandes firmes européennes telle que Fnac, SFR,…

Pourquoi Madagascar émerge dans le call center ?

Les sociétés européennes, notamment, les Français, sont de plus en plus séduis à l’idée de collaborer avec des entreprises de call center à Madagascar.

    • Maitrise de la langue française

La première raison pour laquelle les firmes françaises s’intéressent aux téléopérateurs malagasy vient du fait que le français est la deuxième langue officielle de l’île. Bon nombres de jeunes Malagasy parle la langue comme un vrai natif.

    • Population jeune

Les jeunes de moins de 35 ans sont les plus sollicités à exercer le métier de téléopérateur. Par ailleurs, Madagascar a une population jeune. Le pays est alors considéré comme une source idéale de ressources humaines.

    • Salaire le plus bas

Engager des agents de call center à Madagascar est d’autant plus bénéfique car si un téléopérateur français gagne près de 1500 euros par mois, un malagasy œuvrant dans le métier reçoit à peine 100 euros. Pourtant pour les jeunes malagasy, cette somme est très attractive et beaucoup se lancent dans le métier.

    • Fuseau horaire plus proche de la France

Le décalage horaire entre Madagascar est la France varie de 1H à 2h selon les saisons. Avec cet écart, il est plus facile de régler les horaires de travail.