Les étapes à suivre pour élaborer une stratégie éditoriale

stratégie marketing

Depuis l’implémentation de Google Pingouin et Panda, la qualité éditoriale est devenue un facteur important de positionnement. L’heure n’est plus au « keyword stuffing », il faut désormais soigner le contenu de son site pour se hisser à la première position des SERP. Afin de gagner en visibilité et également en e-notoriété, il convient de mener à bien de nombreuses opérations.

Mettre en œuvre une stratégie éditoriale efficace

Un vrai changement de cap a été remarqué dans le monde du référencement le 24 avril 2012. Avant cette date, les référenceurs se concentraient à l’usage abusif de mots-clés pour améliorer le ranking des sites. Constatant un déclin de la pertinence des réponses affichées par son moteur de recherche, Google a décidé d’inclure la qualité rédactionnelle des pages dans le calcul de la « Page rank ». À cet effet, il faut désormais présenter un contenu « user centric » pour mieux se positionner sur les pages de réponse du géant américain.

Pour améliorer son éditorial, il convient tout d’abord de mener une analyse sémantique poussée. Selon son domaine d’activité, un certain jargon doit transparaitre sur les articles publiés. Par ailleurs, un univers lexical vaste donne toujours les moyens de bien se placer sur les SERP. Une bonne stratégie éditoriale nécessite également certaines réflexions sur les sujets traités. Il ne faut évidemment pas trop s’écarter des thématiques souvent traitées. Par contre, un volet blog offre la possibilité d’élargir son champ d’expertise. À travers cela, la plateforme peut aborder des sujets qui s’affichent sur « Google Trends » et ainsi séduire de nombreux visiteurs. Cela permet alors de mettre en œuvre un marketing de contenu qui ne manquera pas de croître son e-réputation.

Comment réaliser une stratégie éditoriale à moindre coût ?

La réalisation d’une stratégie éditoriale nécessite la mobilisation de beaucoup de moyens humains. Effectivement, une équipe qui s’y connait en web marketing doit définir la « buyer persona marketing » et aussi choisir les sujets qui pourraient intéresser ces profils cibles. En outre, il faut également des rédacteurs de contenu qualifié ainsi que des intégrateurs et parfois un modérateur.

Les PME n’ont souvent pas les moyens d’embaucher tous ces profils d’autant plus que la hausse de chiffre d’affaires escomptée pourrait ne pas être au rendez-vous. En sollicitant les services d’une agence marketing qualifiée, on s’assure des retombés de la stratégie éditoriale pour un coût assez raisonnable.