De grands moyens pour lutter contre le tabagisme

En France, près de 200 personnes meurent par jour à cause du tabac et pourtant malgré les différentes méthodes disponibles pour se sevrer, aucune mesure miracle n’existe encore à ce jour. C’est pour lutter contre ce fléau que le gouvernement a lancé en 2014 le programme national de réduction du tabagisme. Détails.

Les différentes méthodes pour arrêter de fumer

Si pour l’heure, il n’existe aucune mesure miracle pour arrêter de fumer, il y a toutefois plusieurs approches qui peuvent être efficaces pour le sevrage tabagique. Dans cette optique, il est possible de :

– arrêter de fumer de sa propre initiative en s’armant de beaucoup de volonté, de persévérance et en mettant sur pied un plan d’arrêt-tabac solide.

– faire appel à un coach personnel par téléphone qui offrira un accompagnement et un soutien intensif pendant toute la durée du sevrage tabagique.

– recourir à des applications dédiées. Il est par exemple possible de télécharger l’application kwit sur https://www.illicopharma.com/comprime/15090-application-kwit-arret-tabac-1023124567841.html

– se faire aider par un tabacologue, des centres d’aides aux fumeurs, des médecins ou des pharmaciens.

– assister à des sessions de groupes, animées par un animateur spécialisé, pour partager ses ressentis et échanger avec d’autres fumeurs désireux de s’arrêter.

– suivre un traitement médical pour adoucir les symptômes du sevrage tabagique et diminuer l’envie de cigarette.

– se tourner vers les méthodes alternatives telles que l’acupuncture, la thérapie au laser doux, l’hypnose, l’homéopathie, les livres…

Le plan-choc pour lutter contre le tabagisme

En 2014, face à des statistiques alarmantes qui indiquaient que plus d’un fumeur sur 2 mourrait du tabac, un programme national de réduction du tabagisme a été lancé par la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine. Pour l’essentiel, ce programme s’articule sur 3 axes particuliers à savoir :

– la protection des jeunes par la standardisation des paquets de cigarettes, l’interdiction de fumer dans les voitures en présence d’enfants de moins de 12 ans ainsi que dans les aires de jeux extérieures pour enfant et l’encadrement de l’utilisation des cigarettes électroniques.

– l’aide au sevrage tabagique par la diffusion radiotélévisée et web d’une campagne d’information « Le tabac tue un fumeur sur deux », l’implication croissante des médecins traitants dans la lutte contre le tabagisme et l’amélioration du remboursement du sevrage tabagique.

– l’action sur l’économie du tabac par la création d’un fonds dédié à la lutte contre le tabagisme, le renforcement de la transparence sur les activités de lobbying de l’industrie du tabac et le renforcement de la lutte contre le commerce illicite de tabac. Le plan d’action vise dans un premier temps à réduire de 10 % le nombre des fumeurs à l’horizon 2019.