4 clés pour réussir un investissement immobilier locatif

C’est l’investissement immobilier locatif consiste à acquérir une propriété pour la mettre en location et générer des revenus passifs. Cela nécessite par la suite une bonne gestion. Vous pouvez le faire vous-même, mais dans ce cas, il est indispensable d’avoir une certaine connaissance dans le domaine. Voici quelques conseils pour réussir dans l’investissement locatif.

Bien choisir l’emplacement du logement

L’emplacement du logement est un point important qu’il ne faut surtout pas négliger. Pensez-y avant d’acheter. Mettez-vous à la place de vos futurs locataires. Réfléchissez stratégiquement aux critères qui doivent être importants pour eux. Si le logement est destiné à une famille, il faut faire en sorte qu’il soit proche des écoles et des crèches. En revanche, si le locataire cible est un étudiant, il est nécessaire que le logement soit à proximité de la gare ou du campus. Anticipez votre gestion locative. Vous pouvez très bien vous documenter. Vous pouvez même consulter des spécialistes pour réussir une gestion locative à Marseille, par exemple, si Marseille est la ville de votre choix. L’idéal est d’opter pour un bien immobilier situé dans une ville dont l’accroissement de la population est continu. Il faut que le quartier soit bien desservi par les transports en commun. Les infrastructures commerciales ne doivent pas manquer.

Ne pas chercher à obtenir une rentabilité excessive

Traiter une affaire rentable est bien, mais il faut être réaliste. Ne cherchez pas à obtenir une rentabilité trop élevée. L’idéal est de miser sur les dispositifs de défiscalisation pour que l’investissement soit plus rentable. Un bien immobilier peut prendre de la valeur sur le long terme. Pour les placements immobiliers classiques, un rendement de 3 à 4 % est déjà raisonnable. Avec le dispositif Pinel pour un investissement locatif nu, il est possible de bénéficier d’une déduction des impôts sur six, neuf ou douze ans. Bien que le loyer de ces logements soit un peu plus bas que la moyenne, le calcul peut être intéressant.

Faire le tri des locataires

Dans un investissement immobilier locatif, la maison est utilisée par une tierce personne, c’est-à-dire le locataire. Pour assurer l’efficacité de son investissement, il est important de trouver des locataires que vous jugez en mesure de payer leurs loyers sans faute. Il faut aussi veiller à ce que les locataires choisis n’endommagent pas les équipements installés et qu’ils soient en mesure de bien entretenir le logement. Ainsi, pour un loyer inférieur aux tiers des revenus, le propriétaire a la possibilité de demander une caution solidaire. Dans le cas d’un logement est mis en colocation, il est possible de demander une caution pour l’intégralité du loyer à chaque locataire. Cela permet à l’investisseur d’avoir une garantie sur la location de son bien. Il est également important de se renseigner sur la situation professionnelle du locataire afin d’évaluer sa capacité de remboursement.

Investir dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Le choix d’un bien immobilier neuf ou ancien dépend de ses préférences personnelles, du budget dont on dispose ainsi que des avantages fiscaux dont on souhaite bénéficier. Toutefois, chaque choix a ses propres avantages. En premier lieu, opter pour un bien immobilier neuf permet d’éviter les éventuels travaux. Le logement est déjà aménagé de manière à ce qu’il soit pratique et fonctionnel pour le confort des locataires. En plus, le propriétaire peut bénéficier des différents dispositifs de défiscalisation pour un bien immobilier neuf. Il s’agit de la loi Pinel pour un investissement locatif nu et le dispositif Censi-Bouvard pour une location meublée. En revanche, un investissement immobilier ancien a un coût moins élevé. Sur le long terme, il offre la possibilité de faire une plus-value intéressante.