Installation de ralentisseurs et de dos d’âne

L’OMS dénonce une négligence

La mise en place de ce matériel pédagogique répond en quelque sorte à la préoccupation de l’OMS qui dénonce que les piétons sont souvent les victimes des négligences des autres usagers de la circulation. Cette organisation affirme que l’on ne doit pas s’étonner si 27 % des personnes victimes d’accidents de la route sont des piétons.

Pourtant, on a pu voir ces dernières années l’installation en France d’un grand nombre de ralentisseur ou autres dos d’âne à des endroits stratégiques où passent beaucoup de piétons pour casser la vitesse des automobilistes et sécuriser les abords. Un changement de comportement de la part des conducteurs permettrait d’épargner la vie de plusieurs milliers de passants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.