Les véhicules concernés le contrôle technique anti polution

Le contrôle technique antipollution concerne aujourd’hui une catégorie bien précise de véhicules. Elle est avant tout obligatoire pour les VUL – véhicules utilitaires légers – ayant obtenu une appréciation favorable lors d’un contrôle technique périodique.

Il s’agit plus précisément de tout véhicule utilitaire léger caractérisé par un P.T.A.C. ne dépassant pas 3,5 tonnes et une carte grise dont la rubrique « genre » affiche une mention autre que « véhicule particulier » (VP). L’examen antipollution concerne ainsi les véhicules fonctionnant à essence circulant depuis le 1er octobre 1972, et les véhicules à moteur diesel mis en circulation depuis le 1er janvier 1980.

Déroulement d’un contrôle technique antipollution

Un contrôle technique antipollution doit être effectué dans les deux derniers mois précédant la limite d’un an après une visite – ou une contre-visite – de contrôle technique favorable. Il faut cependant noter qu’un tel examen doit être effectué une fois par an.

Un contrôle technique antipollution vise notamment à déterminer la teneur en monoxyde de carbone présent dans les gaz d’échappement du véhicule. L’opacité des fumées d’échappement sera également examinée durant cet examen spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.