Mouture du café : le secret d’un bon café

Pour les caféinomanes, la préparation du café relève de tout un art. Le secret d’un bon café résidant dans sa mouture, sa finesse est le gage de la qualité de la boisson.

Gros plan sur la mouture du café

Avant la consommation du café, moudre les grains torréfiés constitue une étape cruciale. Les adeptes de café sont unanimes sur le sujet, partir du café en grains pour le moudre à sa convenance est le must. S’il est vrai que le café en grains offre un plus grand choix de variétés comme le café robusta ou l’arabica, pouvoir choisir la finesse de la mouture, c’est miser sur la qualité de la boisson. La consistance de la mouture du café est déterminante dans la force d’un café.

Une mouture, un mode de préparation

Léger, corsé, suave ou rehaussé, la qualité du café dépendra essentiellement de la finesse de la mouture. Il convient de savoir qu’en fonction du café recherché, le degré de mouture variera. Pour un expresso, la mouture devra être très fine de manière à libérer rapidement les arômes. Une mouture extra-fine sera par ailleurs requise pour la préparation d’un café turc. Pour ce qui est de préparer du café avec une cafetière électrique et du filtre papier ou une cafetière italienne à pression, une mouture fine est recommandée. La mouture moyenne convient quant à elle aux cafetières traditionnelles, napolitaines ou Cona.

Qu’en est-il de l’infusion ?

Une fois le café moulu, son oxydation va décliner sa qualité. Le secret d’un bon café est donc de moudre les grains juste avant l’infusion. L’infusion est également à l’origine de la qualité de la boisson. Infuser la mouture du café un court instant à l’eau brûlante favorise une libération rapide des arômes. Une infusion prolongée de la mouture du café permet par ailleurs d’avoir un café fort et amer. Pour que le café conserve parfaitement ses arômes, il est préconisé de conserver sa mouture à l’abri de l’air.