Pourquoi mon chat respire fort ?

Il est probable que votre chat connaisse de nombreuses maladies respiratoires tout au long de sa vie. Bien que certaines soient énigmatiques, il arrive de temps en temps que votre animal tombe sur quelque chose de grave. Si votre chat respire fort, il est donc important de le prendre en compte. Ce dernier peut couver une maladie grave. Voici les raisons pour lesquelles votre chat pourrait respirer fort.

L’asthme

Si votre chat respire fort, il souffre probablement d’asthme. Il est important de savoir, que comme pour les êtres humains, il pourrait mourir. L’asthme est généralement dû à une absorption de poussière, d’aérosols ou de sprays chez le chat. Il peut provoquer chez votre chat de fortes réactions. Cette maladie entraîne des crises plus ou moins fortes puis une respiration forte et mal aisée.

En effet, manquant d’oxygène, votre chat ouvre la bouche pour se procurer l’air nécessaire. Vous remarquez également que ses yeux sont dilatés et qu’il émet de petits râles. Ces conséquences physiques sont souvent dues à l’anxiété que votre chat ressent à ce moment. Si vous voulez savoir si la crise de celui-ci est grave, pensez à observer sa tête et sa langue.

Avec le bon traitement, vous pouvez soigner votre animal. Cependant, si le soin n’est pas rapidement administré, votre chat risque de mourir par suffocation. De plus, il vaut mieux lui administrer une gamme de croquette chat Ultra Premium Direct adaptée à son état de santé.

Bronchite ou œdème pulmonaire

Les pathologies comme la bronchite et l’œdème pulmonaire attaquent fréquemment les cavités pulmonaires puis les poumons. Si votre chat est atteint d’une de ces maladies, il souffrira de difficultés respiratoires. L’œdème pulmonaire entraîne une petite toux grasse tandis que la bronchite donne une toux sèche.

Votre chat va perdre également son appétit et va avoir automatiquement un air fatigué. Outre ces signes cliniques, la langue de votre animal deviendra bleue et ses pupilles seront dilatées. Il faut savoir que ces deux maladies sont très graves. Elles peuvent vite causer la mort de votre chat.

Dès les premiers symptômes, il est impératif d’emmener votre chat consulter un vétérinaire. Plus vous prenez de temps à l’emmener chez un professionnel, moins il a des chances de s’en sortir. N’hésitez pas à demander s’il existe des croquettes chat adaptées qui permettent de traiter votre chat.

Une rhinite

De forme virale ou allergène, la rhinite peut provoquer chez vos chats des problèmes de respiration. Lorsque votre chat souffre de cette maladie, il a le nez qui coule. Ce symptôme s’associe généralement à une conjonctivite. Si la rhinite de votre chat est d’origine allergique, il éternue en permanence et a une muqueuse nasale irritée.

Par contre, si elle est bactérienne, les écoulements de votre chat s’accompagnent de caillots de sang. Il faut donc d’une manière ou d’une autre accompagner votre animal en consultation afin qu’ils reçoivent les soins médicaux nécessaires.

Une pneumonie

Si votre chat respire fort, il souffre peut-être d’une pneumonie. Néanmoins, plusieurs autres symptômes s’accompagnent des troubles respiratoires. Votre animal a une apparence fatiguée et est constamment en position prostrée. Ses difficultés respiratoires peuvent également l’emmener à tousser et à avoir des écoulements nasaux. La pneumonie est une maladie assez dangereuse et peut être fatale pour votre animal. Il est alors conseillé de l’emmener consulter dès l’apparition des premiers symptômes.

Une tumeur

Votre chat peut être touché par une tumeur aussi bien primaire que secondaire, s’il respire fort. En fonction de cette dernière, les symptômes de votre chat varient. Le premier signe remarqué est la difficulté à respirer. Ensuite, s’ensuit une perte de poids, de la toux ou encore de la fièvre. N’hésitez donc pas à contacter un vétérinaire et emmener votre animal en consultation. En vous y prenant tard, vous risquez de perdre votre chat.

Somme toute, la respiration forte de votre chat peut être la cause de plusieurs pathologies qui sont toutes graves. Faites donc attention à remarquer tous les signes visibles.