Les nouvelles dispositions légales concernant la protection des données personnel

Actuellement, se passer des nouvelles technologies et du web n’est plus envisageable. Qui veut pérenniser son activité doit avoir une présence minimum et efficace sur internet. Mais il ne faut pas oublier que cela représente également un risque.
De nouvelles dispositions ont donc été votées afin de mieux contrôler des données personnelles. Toute personne, professionnelle ou particulière, se doit de les respecter.

Solliciter un professionnel pour aider

 

Il faut avoir suivi des années d’études dans l’informatique pour se conformer aux normes imposées par  le futur Règlement Général de l’Union européenne sur la protection des données. Les règles encadrant le traitement de données ont quelque peu changé depuis ces dernières années. Le but est d’assurer une meilleure protection de la vie privée des utilisateurs de services web. Les piratages ne sont plus rares et les fuites de données également.

Pour aider leurs clients, les professionnels en la matière ne manquent pas sur la Toile. Ils proposent des solutions innovantes et efficaces pour protéger toutes les données. Le Correspondant informatique et libertés ou CIL, est souvent sollicité pour ses conseils. Il suggère de nouvelles manières de travailler pour passer avec succès un contrôle de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés ou CNIL.

Un audit est prérequis avant de se lancer dans l’identification des failles

 

Les nouvelles dispositions sont simples à respecter pour ceux qui ont les connaissances et les expériences nécessaires pour le faire. Et si pour les novices, la sécurisation des données peut être assez couteuse, faire appel à des sociétés installées sur le marché depuis des années permet d’économiser de l’argent, mais aussi du temps. Pour commencer, un audit sera réalisé.

 

De par cette évaluation, les compagnies informatiques peuvent voir les points à revoir et ceux à retenir concernant leurs systèmes. Le tarif du contrat dépend de l’importance des changements  à faire. Avec une équipe de professionnels à son chevet, chaque chef d’entreprise pourra se conformer aux nouvelles normes avant mai 2018 : date à laquelle un nouveau texte européen sur la protection des données entrera en vigueur. Chaque firme digitale doit donc s’entourer d’un expert CIL. Ce dernier pourra indiquer les marches à suivre pour garantir l’inviolabilité de ses serveurs et de son système informatique.