À la découverte de la vie culturelle au pays de l’oncle Sam

Autrefois, les États-Unis étaient peuplés par des Amérindiens venus de l’Eurasie. Puis, la conquête de l’Ouest a conduit à une immigration massive européenne. La culture américaine est issue du mélange entre plusieurs cultures, notamment celles africaines, amérindiennes, asiatiques, polynésiennes et latino-américaines. L’héritage amérindien est, par exemple, présent dans quelques propos et toponymes. Dans les grandes villes telles qu’au Texas, en Californie ou à New-York, c’est l’influence hispanique qui domine. En Louisiane, par contre, les influences françaises et acadiennes sont très remarquées.

Cependant, la vie culturelle des Américains est essentiellement basée sur celle des occidentaux ou européens. Durant vos voyages aux USA, vous constaterez que le domaine culturel du pays se distingue par la langue, les arts, la musique, les codes sociaux et le folklore. Il est à noter qu’il met en valeur la liberté et la responsabilité personnelle.

Les Américains et le baseball

Le baseball est un sport typiquement américain. Il se joue à l’aide de battes, d’une balle et de gants. Trouvant ses racines dans quelques disciplines européennes comme le « rounders », le « town-ball » ou encore le « round-ball », il est devenu le passe-temps préféré des Américains. En 1845, les premières règles modernes du jeu ont été codifiées par Alexander Cartwright.

Au fil du temps, suite à une structuration et une organisation, la ligue majeure de baseball, plus connue sous le nom de Major League Baseball, est née.

Cette association est celle qui organise des championnats professionnels dans le domaine. Le baseball est très apprécié dans le Nord des États-Unis, c’est-à-dire à New-York, Boston et Philadelphie, et dans le centre. À partir du printemps à l’automne, c’est la saison du championnat de baseball. Voyager aux USA durant cette période serait l’occasion d’assister à quelques matchs. Cela sera un bonheur à partager en famille ou entre amis.

Le hamburger, un plat venu d’ailleurs

Même si le hamburger est d’origine allemande, d’Hambourg plus exactement, il est devenu un plat national aux États-Unis d’Amérique. Il s’est trouvé importé au nouveau monde pendant l’immigration européenne.

En fait, ce petit régal est constitué d’un steak haché, d’oignons, de tomates, de salade et de cornichons. Le tout, enveloppé dans deux pains moelleux, aussi appelés « buns ». Il peut être ensuite agrémenté avec de la mayonnaise, du ketchup ou de la moutarde. À l’heure du déjeuner, les Américains ne dépensent pas beaucoup de temps pour le repas. Cela, afin de vite se remettre au travail. Le hamburger se présente ainsi comme l’idéal à manger. Durant un séjour aux USA, vous remarquerez que ce délice est visible partout.

Toutefois, s’en procurer auprès des fasts foods n’est pas conseillé, car ils servent de la viande de mauvaise qualité. Dans les restos, par contre, il en est autrement. Il n’est pas à oublier qu’un bon hamburger se juge grâce à la qualité de sa viande.