Le Pérou, une destination incontournable

trvm-escapade-a-cusco-j2

Le Pérou est un pays phare de l’Amérique du Sud et ne cesse d’attirer la curiosité des voyageurs du monde entier. Cette contrée est riche en histoire, mais surtout, elle est célèbre pour ses sites archéologiques tels que Moray et MachuPicchu. Ce dernier est une ancienne ville datant de l’époque des Incas, vers le XVe siècle. Ces ruines ancestrales se situent à 2 438 mètres d’altitudes, entre les monts MachuPicchu et HuaynaPicchu. Auparavant, elles ont été l’endroit de résidence des peuples incas sous le règne de l’empereur Pachacútec. Les routards peuvent voir sur les lieux des sanctuaires religieux et des temples. Pour accéder au sommet de la montagne où se trouve la cité MachuPicchu, il est possible d’emprunter plusieurs circuits de randonnée, dont le plus prisé est le chemin de l’Inca. Pour information, c’est l’archéologue Hiram Bingham qui a découvert ce vestige national et depuis 1983, on l’a classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

La capitale Lima et ses atouts majeurs

Une fois que les voyageurs ont fini la cité de MachuPicchu, ils peuvent se rendre dans la capitale du Pérou, à Lima. Cette ville fut fondée au début de l’année 1535 par Francisco Pizarro. À cette période, elle était connue sous le nom de « la cité des rois » ou « la Ciudad de los Reyes » en espagnol. Parmi les nombreux sites incontournables dans cette mégapole, la visite des églises reste toujours la plus attrayante. En effet, la ville de Lima abrite des cathédrales gigantesques aux architectures splendides. La basilique et le monastère de Saint-François-d’Assise fait partie des favoris des routards. Elle fut construite en 1673 et les travaux ont été terminés en 1774 avec une architecture en style baroque espagnol. À part l’église et le monastère, les aventuriers y trouveront également une bibliothèque et un sanctuaire dédié à l’apôtre Jude.

Découvrir Huanchaco, un petit paradis sur terre

Pour terminer en beauté leur séjour au Pérou, les touristes peuvent se rendre à Huanchaco. Il s’agit d’une station balnéaire qui se situe à environ 12 km de la ville de Trujillo, au nord du pays. Cette région est fréquentée et appréciée des globe-trotteurs péruviens et étrangers. La pêche est l’une des activités principales de la ville. Sur place, les routards apercevront les fameux « caballitos de totora » littéralement « petits chevaux de totora ». Ces derniers sont de petits bateaux construits en roseaux et ils étaient, depuis longtemps, employés pour la pêche artisanale. L’endroit est aussi parfait pour le surf et les autres activités marins. Plusieurs écoles de sport nautique proposent des cours pour tous les niveaux avec des profs expérimentés. Pour les visiteurs qui aiment la fête, des évènements sont souvent organisés sur la plage en fin de semaine et l’ambiance y est chaude avec des restaurants et des bars animés.