Visiter Cochabamba, le troisième centre urbain de Bolivie

Les voyageurs qui viennent en Bolivie sont attirés par le Salar de l’Uyuni, un immense désert de sel juché à 3 600 m d’altitude ou le lac Titicaca qui détient la palme du plus haut lac navigable du monde. Or, la richesse de la Bolivie ne se limite pas à ces deux joyaux, car Cochabamba figure également dans la liste des curiosités.

Le département de Cochabamba est situé en plein cœur de la Bolivie, brillant par son mont Tunari qui domine la vallée de Cochambaba. Il a pour capitale Cochabamba, nichée à 2 570 m d’altitude, et qui est en même temps le troisième centre névralgique du pays. C’est en même temps la capitale de la gastronomie bolivienne, ce qui fait d’elle une escale obligée pour les gourmets. Ces derniers y dégusteront quelques repas typiques comme le « silpancho », un plat sec qui se compose de viande panée garnie d’œuf frit et accompagnée d’une salade d’oignons, de tomates et de llajua, une sorte de piment.

Cochabamba et ses lieux d’intérêts

On ne vient pas uniquement à Cochabamba pour se régaler de ses plats incontournables, on s’y rend aussi pour voir son patrimoine et ses sites naturels. Cela constitue même une raison de programmer des séjours Bolivie. Les vacanciers ne passeront pas à côté de la Plaza 14 de Septiembre, le centre historique de la ville où il fait bon se reposer à l’ombre des arbres qui la bordent.

À part le Conseil municipal, le gouvernement, le Commissariat départemental de Police et la mairie, la place centrale est entourée de monuments modernes et historiques. À l’ouest, par exemple, les promeneurs verront la Catedral Metropolitana, construite sur les bases d’une église en pierre, cette dernière étant édifiée sur un ancien cimetière. Ce bel édifice de style baroque, inauguré en 1701, recèle des éléments d’art religieux datant de l’époque coloniale. Par ailleurs, le couvent Santa Teresa, érigé en 1753, brille par son dôme en forme de fleur. Au moment de sa construction, il donnait une vue imprenable sur toute la ville de Cochabamba en raison de sa hauteur.

Aujourd’hui encore, le cloître est habité par des nonnes Carmélites. Il est ouvert aux visiteurs, et il y règne une atmosphère qui invite à la spiritualité, mais il est interdit d’avoir du contact avec les sœurs.

Se détendre du côté de la Laguna Angostura

La laguna Angostura, ou « Represa Mexico », est une lagune artificielle située dans la province d’Esteban Arce, à 17 km de Cochabamba. Elle s’étend sur 10,5 km2, et se niche à 2 700 m. Elle a été créée pour servir de barrage pour l’irrigation. Actuellement, c’est un lieu de détente et de divertissement très apprécié aussi bien des locaux que des touristes étrangers. En s’y rendant, les bourlingueurs profiteront de la vue sur la lagune, offrant de belles opportunités de photos en souvenir d’un séjour en Bolivie. Il est même possible d’y pratiquer des sports nautiques comme la navigation de plaisance, la pêche et la baignade. En plus de cela, les routards pourront tester des saveurs locales à base de poissons frais tout juste sortis du lac dans quelques restaurants de la ville.