Pourquoi passer son permis à l’étranger ?

Qui n’a jamais fait de réflexion sur la manière de conduire des étrangers ? Au-delà d’un examen qui revient deux fois moins cher qu’en France, obtenir son permis de conduire en dehors du territoire français permet de bénéficier d’autres avantages intéressants. Un permis obtenu hors des frontières françaises est notamment très apprécié par bon nombres d’étudiants. Pourquoi un tel engouement vis-à-vis d’un sésame étranger ? Explications.

Les contraintes qui existent en France

Actuellement, la plupart des candidats pour l’examen pratique en vue d’obtenir le permis de conduire français s’accordent à dire que la durée d’attente est beaucoup trop longue et exaspérante. Il faudra prendre beaucoup de marges avant de s’y présenter et au cas où l’examen s’avèrerait être un échec, il faut encore compter pas moins de 6 mois selon le département, entre deux passages.

En d’autres termes, pour passer le permis français, il faut s’armer de patience et être prêt à débourser quelques euros de plus. C’est pourquoi, certains étudiants cherchent des alternatives à l’étranger pour se faciliter l’obtention du permis de conduire.

Des prix abordables

Les pays membres de l’Union Européenne comme l’Espagne ou l’Italie ont la réputation de proposer aux élèves, des conditions de réussite nettement plus faciles à l’examen. Par ailleurs, les délais pour recevoir son permis de conduire sont également réduits par rapport à la France.

En parallèle, nombreux sont ceux qui rêvent d’obtenir leur permis en Tunisie par exemple. Là-bas, les candidats auront la possibilité d’obtenir leur permis en un mois pour le prix de seulement 200 euros tout compris, c’est-à-dire, avec les leçons de conduite et la candidature aux deux examens.

Cela revient trois fois moins cher que les tarifs proposés en France. Mais alors que la Tunisie et le Maroc rassemblent des prix très bas, c’est aux Etats-Unis que le coût moyen et la durée de son obtention sont les plus dérisoires. Seulement 20 euros à payer puisque les cours ne sont pas obligatoires et le permis est obtenu en 1 mois en moyenne. Il y a de quoi attiser l’engouement des jeunes étudiants français !

Des délais considérablement réduits

Outre une importante baisse constatée dans les frais, passer leur examen à l’étranger permet également aux élèves d’obtenir leur permis beaucoup plus rapidement par rapport aux délais imposés en France. Effrayés par le prix et la difficulté de l’examen en France, les étudiants n’hésitent pas à suivre des cours accélérés hors du territoire en vue d’obtenir leur permis dans des délais très brefs.

Après l’obtention du permis à l’étranger

En choisissant un pays qui appartient à l’UE, cela évite de se confronter ensuite à des démarches administratives, étant donné que le permis sera valable en France. Par contre, si vous l’obtenez en Tunisie par exemple, il faudra l’échanger contre un permis français. Pour cela, vous devez faire traduire votre permis arabe et constituer un dossier pour demander l’échange. Cela se passe ainsi pour tous les pays hors de l’Union Européenne.

Si cela ajoute certaines contraintes, c’est tout de même faisable et vous fait faire au final de belles économies.