Que sont les microbiotes ?

microbiotes

Les microbiotes sont des micro-organismes (des levures, des bactéries, des champignons, des protistes ou organismes unicellulaires, des virus) qui vivent dans à la surface ou à l’intérieur d’un corps, appelés « flore ».
Le plus connu des microbiotes est le celui qui vit dans notre intestin. Même si cela semble étrange, ce sont nos alliés pour la santé. En effet, notre flore intestinale ne peut vivre sans les microbiotes et les 100 000 milliards de bactéries tapissant les 400 m2 de notre surface intestinale ! Ils fonctionnent en symbiotisme.

Leur fonctionnement

En fonction de notre alimentation, nous favorisons un microbiote ou un autre. Ils se nourrissent de ce que nous mangeons. Ils dégradent certaines molécules qui tapissent notre intestin et nous permettent d’assimiler plus ou moins bien certains aliments. Certains programmes tv et articles enrichissent nos connaissances sur les microbiotes, c’est le cas de science et vie tv qui présente des programmes relatifs à la science, la santé et en particulier les microbiotes.
Les chercheurs en science soupçonnent que certaines pathologies non infectieuses et des maladies reposant sur une réponse inflammatoire accrue, pourraient se déclencher en raison de déséquilibres dans la diversité microbienne.

Action des microbiotes sur la biodiversité

Dans le but d’agir sur la biodiversité et de modifier le microbiote de l’intestin, il est possible d’ingérer des probiotiques, des groupes bactériens bénéfiques ou des pré biotiques que sont des composés alimentaires spécifiques.
Les changements dans la biodiversité de l’alimentation peuvent être rapides selon la composition du microbiote. Manger plus de protéines ou de fibres solubles dans l’alimentation peuvent être bénéfiques pour la santé en modifiant la biodiversité des bactéries de l’intestin : une dépense accrue d’énergie, un stockage de graisse diminué, une sensation de satiété, tous ces aspects sont importants en cas d’obésité ou de diabète.
Il faut aussi éviter les aliments dits « malsains » qui peuvent endommager notre équilibre intestinal, il s’agit des aliments à base de gluten, la viande issue d’élevages d’animaux nourris aux aliments tels que le maïs, génétiquement modifié, les aliments issus des OGM (organismes génétiquement modifiés), sucres blancs, féculents et toute l’alimentation issue des fast food. Il faut également éviter les aliments hyperacides que ce soit des boissons gazeuses et boissons alcoolisées.
Un test pour identifier les personnes atteintes de cirrhose du foie se fait à partir de l’analyse des selles. Elle indique la présence de 7 espèces bactériennes présentes normalement dans la bouche et non dans l’intestin. La bile des personnes malades ne pourrait plus empêcher la migration des bactéries de la bouche vers le tube digestif. Ces bactéries buccales sont plus nombreuses chez les personnes atteintes de cancers colorectaux ou de la maladie de Crohn. Il faut donc faire particulièrement attention à l’envahissement et au contrôle dans l’intestin des bactéries qui ne devraient pas s’y trouver.
Un autre type de microbiotes se situent également sur les appareils sexuels masculins ou féminins permettant de lutter contre des germes pathogènes.
Le microbiote, lorsqu’il bénéficie d’un milieu favorable, peut donc devenir un allié pour notre santé, un détecteur de maladie et parfois un agent pathogène. En tout cas, il est certainement un facteur à ne pas négliger pour notre santé.