Ce qu’il faut savoir sur les prothèses dentaires

Contrairement aux idées reçues, les prothèses dentaires ne sont pas seulement recommandées aux personnes âgées, mais à tout âge et selon les situations. En effet, il est possible de recourir à un tel appareil pour corriger certains inconforts au niveau de la bouche et de la dentition ou préserver la santé buccale. En cas de perte de dent suite à un accident ou une extraction due à une carie sévère, porter une prothèse dentaire devient indispensable. Comment est-elle faite ? Suivez ce guide :

Les différents types de prothèses dentaires
Une prothèse dentaire est un appareil ayant pour but de restaurer les dents naturelles abîmées ou remplacer les dents manquantes suite à diverses raisons. Appelé aussi dentier, il est disponible dans plusieurs modèles. Une prothèse dentaire peut être fixe ou amovible, c’est-à-dire que le patient peut la retirer de sa bouche. Elle peut également être de type partiel pour remplacer seulement une partie des dents manquantes, ou bien complet destiné pour l’ensemble de la dentition. On peut trouver une prothèse dentaire fixe ou amovible sous forme de couronne, de bridge, facette dentaire ou onlay. Un fabricant couronne onlay peut vous concevoir un appareil fait en céramique ou en résine. Un prothésiste professionnel peut également utiliser le métal ou d’autre matériau pour vous procurer le meilleur confort.

Le processus de fabrication
Le métier de prothésiste est un travail assez complexe, puisqu’il s’agit non seulement de fabriquer un appareil en remplacement des dents manquantes, mais aussi de redonner le confort et la sérénité à celui qui la porte. Le processus de fabrication d’une prothèse dentaire doit ainsi respecter certaines étapes. Pour le type onlay en particulier, il s’agit d’un composite ou pièce prothétiques en céramique, dont la fabrication est assistée par un ordinateur dans un laboratoire de prothèse. Pour fabriquer une couronne onlay, le praticien doit tailler une dent à reconstituer puis prendre l’empreinte dentaire du patient. Il doit ensuite coller l’appareil délicatement pour assurer son étanchéité. Pendant le processus de fabrication, le prothésiste se sert d’un polyuréthane ou d’un latex pour isoler les dents.