Quel régime alimentaire après la grossesse pour retrouver sa silhouette ?

Après un accouchement, vous êtes heureuse d’accueillir votre bébé. Malheureusement, cela s’accompagne parfois de quelques kilos en plus, dont il est parfois difficile de se débarrasser. Cependant, si vous souhaitez retrouver un ventre plat, il est préférable d’éviter les régimes restrictifs dès avoir quitté la maternité. Voici quelques conseils concernant le régime alimentaire à adopter,  pour mincir en douceur et retrouver la ligne après l’accouchement.

Les aliments recommandés

Il est conseillé d’entamer uniquement un régime post-grossesse après avoir fini l’allaiter votre bébé. De cette manière, vous éviterez d’avoir des soucis lié à votre alimentation, qui risquent de s’ajouter à votre stress et à vos nuits blanches. Ce alors que vous essayez de vous ajuster au rythme de votre nouveau né. Il est plutôt recommandé d’opter pour un régime alimentaire équilibré, incluant des aliments riches en nutriments. Sans commettre d’excès. Tel que c’est précisé parmi les conseils pour avoir un ventre plat sur ventreplat.com. De cette manière, vous aurez la sensation d’avoir mangé en quantité suffisante. Et vous éviterez de prendre l’habitude d’avoir besoin de grignoter entre les repas, en limitant les fringales.

Il est conseillé de manger des fruits et légumes, de préférence de saison. Mais également, des céréales complètes et des protéines maigres (poisson, bœuf et soja). Concernant les produits laitiers, choisissez du lait écrémé ou pauvre en gras. Manger des légumes verts à feuilles est également préconisé lors de l’allaitement. En cas de carence en fer, il est prôné de manger des aliments comme les céréales enrichies, les viandes maigres et de boire du le jus de pruneau. Quant à la nourriture riche en vitamine C (oranges, tomates, jus naturel, etc.), elle peut aider à cicatriser plus rapidement en cas de césarienne et facilite l’absorption de fer par l’organisme.

Manger des collations saines

Consommer une nourriture trop sucrée, risque de faire grimper votre taux de glycémie. Et lorsque votre taux de glucose dans le sang diminuera, vous risquez d’être facilement tenté de manger la première chose sur laquelle vous pouvez mettre la main. Ce qui risque de favoriser les kilos en trop. En ce sens, évitez de consommer des sucreries. Pour éviter d’être tenté, garder uniquement des aliments nutritifs à portée de main pour le goûter.

Par exemple, vous pouvez faire des réserves de lait pauvre en graisse et de yaourt nature sans sucre, qui serviront de collation. En addition, il est aussi envisageable de manger des collations riches en fibres. Comme les figues, les raisins secs, les noix ou des craquelins de blé entier. Ainsi, vous aurez un sentiment de satiété et ils aideront à mieux digérer.

Évitez de reprendre vos anciennes habitudes alimentaires

Après l’accouchement, le fait de reprendre vos anciennes habitudes alimentaires a peu de chance de vous aider à retrouver la ligne. En effet, devenir maman signifie que vous allez expérimenter un fort niveau de fatigue, jusqu’au moment où vous serez habituée à votre nouvelle routine. Il est donc indispensable d’adopter un régime qui vous soutiendra en ce sens. Mais non pas un régime qui vous laissera avec un appétit constant et la sensation d’être privé de nourriture.

Afin de garder le moral, vous pouvez vous autoriser à manger quelques friandises. Mais, comme cela a été précisé précédemment, manger trop de glucides raffinés, de pain blanc, et d’aliments sucrés ne vous sera pas favorable. Et cela finira par doper votre glycémie, et vous fatiguera davantage que vous ne l’êtes déjà. D’ailleurs en termes de perte de poids, l’allaitement devrait faire fondre quelques-uns de vos kilos en trop. En sus, en mangeant de façon saine et équilibrée, vous serez en mesure de vous remettre à faire de l’exercice rapidement.

L’allaitement fait perdre du poids

Lors de l’allaitement, il vous faut un surplus de 500 calories par jour, ce qui équivaut à peu près à un total de 2 700 calories. Néanmoins, comme l’allaitement permet de brûler près de 600 à 800 calories par jour, le fait de nourrir votre bébé vous permettra quand même de perdre du poids. Les mamans les plus chanceuses peuvent perdre leurs kilos en trop, uniquement en allaitant.

Toutefois, il faut prendre en considération le fait qu’à partir du moment où vous arrêterez d’allaiter, ou lorsque vous allaiterez moins (quand le bébé mangera des aliments solides), vos besoins en calories vont diminuer. Le contrôle de votre poids risque ensuite d’être plus ardu. Et vous risquez de prendre des kilos supplémentaires, si vous n’ajustez pas votre diète ou si vous ne faites pas assez d’exercices.

Prenez le temps de faire des siestes

Selon Sheah Rarback, nutritionniste à l’Université de Miami, dormir en quantité suffisante favorise la perte de poids des jeunes mamans. Parce qu’elles ne sont pas obligées de manger des aliments riches en calories, ou riches en sucre comme source d’énergie. Avoir des cycles de sommeils non réguliers comme ceux que les mères doivent suivre à cause des nouveaux nés, peut influencer leur métabolisme. Ce qui rend la perte des kilos dus à la grossesse plus difficile.

Il est donc recommandé faire une sieste en même temps que le bébé. En agissant de cette manière, vous ne manquerez pas de sommeil et garderez assez d’énergie pour vos autres occupations. Durant les premières semaines suivant l’accouchement, évitez de sacrifier vos heures de sommeil pour faire de l’exercice. De toute façon, si vous ne dormez pas assez, vous n’aurez certainement pas assez d’énergie pour pratiquer une activité physique satisfaisante.