Sécurité enfant en auto : les erreurs à éviter

En France, les accidents de la route font 100 blessés et 1 mort par semaine, et cela n’exclut pas les enfants. Une enquête menée conjointement par Bébé Confort, le Laboratoire d’Accidentologie (LAB) et l’association Prévention Routière révèle des résultats bouleversants. En effet, 2 enfants sur 3 ne sont pas correctement retenus dans la voiture, ce qui remet en question la sécurité de ceux-ci. Pour une meilleure prévention à l’avenir, il existe certaines pratiques, que vous aviez sans doute trouvées normales autrefois, mais qui sont extrêmement dangereux pour votre poupon.

5 erreurs à éviter

Le danger ne provient pas seulement du manque de vigilance ou d’un défaut d’attention, dans la plupart du temps le déficit de connaissance en la matière peut aussi être à l’origine de risques. Ainsi, il est possible d’améliorer la sécurité en faisant attention aux pratiques suivantes.

La nacelle positionnée face à la route, une pratique très fréquente chez de nombreux conducteurs et pourtant peut entrainer des lésions cervicales graves et irréversibles chez l’enfant en cas de choc frontal. Voilà pourquoi on préconise toujours la position dos à la route pour assurer une sécurité optimale à l’enfant.

Sous la pression du retard, certains parents ont tendance à installer les ceintures rapidement. Elles peuvent être détendues ou vrillées ce qui fait que l’enfant risque à tout moment de ne pas être retenu correctement.

Toujours dans la catégorie ceintures de sécurité mal placées, on remarque également qu’elles ne sont pas toujours glissées dans le dispositif adéquat pour qu’elles soient convenablement fixées au siège auto. Résultat : le haut de siège n’est pas retenu ce qui constitue une erreur de niveau 4, extrêmement grave.

Les erreurs d’installation portant sur les harnais mal posés font partie des plus dangereuses que l’on peut rencontrer. En effet, l’épaule de l’enfant peut facilement se retrouver en dehors du harnais, la ceinture passe alors sous son bras et il peut s’extraire facilement de sont harnais pendant le trajet. Cette erreur est placée au niveau 5 (gravité critique) dans la catégorie des risques en auto.

Bien que cela puisse paraitre absurde, l’absence de sièges auto est encore une pratique courante chez de nombreux parents. On peut imaginer les conséquences que cela pourrait avoir en cas d’accident. Cette erreur est surtout constatée lors de petits trajets, les parents pensant parfois que le danger ne peut survenir que dans les longs voyages.

Conseils pour réduire les risques

Outre la vigilance et le respect des règles d’installation des équipements en auto, les parents doivent également privilégier les dispositifs de retenue simples d’utilisation. Renseignez-vous auprès des boutiques et si possible testez le matériel sur votre voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.